Comment participer à la mutation de la bibliothèque?

 

L'état des lieux des bibliothèques - Montréal (Radio-Canada, 7 novembre 2014)

L’état des lieux des bibliothèques – Montréal (Radio-Canada, 7 novembre 2014)

Voici quelques pistes qui constituent de la matière à réflexion à propos des bibliothèques et du rôle des bibliothécaires et des spécialistes de la documentation. Souhaitons que nos discussions puissent contribuer à la poursuite d’un processus de questionnement et de transformation de nos pratiques et de nos institutions et organisations.

N’hésitez pas à apporter vos suggestions de lecture ou de visionnement /écoute en commentaire à ce billet.

Changement sociétal

La bibliothèque du futur – Interview No 2 (Olivier Ertzscheid) 

Pour revenir sur votre première question je crois qu’il faut impérativement arrêter de se poser la question de savoir comment faire venir les gens dans les bibliothèques. Le travail des bibliothèques aujourd’hui c’est d’apprendre et de faire comprendre aux gens comment faire venir des bibliothèques chez eux. La bibliothèque c’est la dernière chance dont nous disposons de faire encore « culture commune », quand tous les écosystèmes dominant aujourd’hui sur le web ne font que renforcer nos propres croyances, nous confortent dans nos propres représentations, dans nos « bulles attentionnelles » comme le dit Eli Pariser.

Le 21e siècle – L’information

L’information est au centre de l’analyse, faite par Michel Cartier, des transformations induites par les 3 révolutions qui bouleversent notre société: technologiques, économiques, sociétales (septembre 2014).

On a toujours considéré l’information comme étant d’abord une donnée. Aujourd’hui, il faut plutôt considérer l’information comme étant une énergie.

Accès à la connaissance

IFLA 2014 : Les bibliothèques et le piège de la stratégie des exceptions

Les bibliothèques ne sont pas en dehors de ces lignes de front qui bougent autour d’elles. Elles sont comme d’autres groupes de la société civile entraînées dans les batailles défensives contre la spirale répressive dans laquelle le droit d’auteur s’abîme au fil du temps. Mais en termes de revendications positives, elles s’en tiennent à cette ligne stratégique des exceptions, alors que l’essentiel des enjeux est ailleurs.

Harvard University says it can’t afford journal publishers’ prices

« Highlighting the role of the faculty is exactly what we need to do. Libraries have been trying to ring the alarm bell about this for a while, but it’s the faculty members who are the producers and consumers of the articles. They have got the keys to making significant change in this market. Having Harvard call this out in front of the faculty is a very significant move. »

Création de valeur

Le paradigme économique des Tiers Lieux

D’un point de vue théorique, les Tiers Lieux constituent des supports privilégiés de production et de valorisation d’innovations grâce à leur capacité à articuler les trois dimensions essentielles de l’innovation (spatiale, sociétale et productive), des dimensions a priori non directement marchandes ou monétaires. En cela, les Tiers Lieux préfigurent l’émergence d’un nouveau paradigme économique et remettent en cause une conception du marché associée à l’idée d’une sphère « hors sol » et autonome où s’établiraient uniquement des comportements calculateurs, impersonnels et égoïstes.

Economie de la bibliothèque | Économie du document

A côté de la valorisation de la captation de l’attention, une autre part de l’activité du du web s’appuie sur des services financés sur des fonds publics, tout particulièrement en Europe et au Québec. Mais il n’existe pas à ma connaissance de travaux comparables d’économistes cherchant à en mesurer la valeur. C’est dommage, d’autant que la parenté entre le modèle de la bibliothèque et celui du web permettrait d’étendre le raisonnement au delà des services à but non lucratif. Après tout, les moteurs et les médias sociaux rendent aussi un service dont la valeur par ses externalités dépasse largement les transactions commerciales qui s’y engagent.

Écosystème de l’information

The Future Library – A Liquid Network for Ideas

Hosting, placemaking for ideas /…/ Using libraries as a focal point for idea sharing is something new, and creating an environment for clustering great epiphanies could be hugely valuable. Unlike private companies with life expectancies measured in decades, libraries have a more far-reaching purpose, serving their constituencies over lifetimes measured in centuries. We’ve never really had the benefit of tapping into an idea archive in the past, so this will be unchartered territory for the world ahead. It will also be a breeding ground for sparking new epiphanies.

Knight News Challenge: How Can Libraries Innovate? | Idea Lab | PBS

“We’re thinking about libraries as a platform for driving information in communities, so we’re expecting a lot of interest and activity from the library world, but we also think it’s a good opportunity to encourage others who aren’t actively working with libraries — whether they’re educators or startups or journalists or just regular citizens — to think about potential projects related to libraries and how we might leverage libraries,”

Connecting government, libraries and communities: Information behavior theory and information intermediaries in the design of LibEGov.org

/…/a new perspective on how libraries can best facilitate information access between government agencies and members of the public. Moreover, the diversity and dispersion of the group of meso level institutions studied revealed the need to consider a new element within this theory: bridges that serve as tangible (physical or digital) mechanisms and channels that facilitate the exchange of information and interaction across boundaries.

Médiation

Museum 2.0: Where’s the Community in the Crowd? Framing and the Wall Street Journal’s « Everybody’s a Curator »

Excellent blogue d’une grande spécialiste de la muséologie. La perspective de Nina Simon sur la médiation culturelle est une source d’inspiration pour plusieurs professionnels des milieux documentaires.

Community is not a commodity. We don’t involve people in content development to « boost ticket sales. » It’s neither « quick » nor « inexpensive » to mount exhibitions that include diverse community stories. Yes, community involvement is at the heart of our shifted, successful business model. But that business model requires experienced staff who know how to empower people, facilitate meaningful participation, respond to community issues and interests, and ignite learning. It’s not cheap. It’s not easy.

 

Publicités

Cyberbliothécaire en liberté Analyste, Exploitation de contenu numérique Enjeux de l'information au sein des systèmes. Normalisation et interopérabilité des métadonnées.

Publié dans Bookcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s