Labo public du livre: la lecture dans l’espace public

Micro bibliothèque mobile à dos d'ânes.

Luis Soriano, bibliothécaire mobile, sur les chemins ruraux de la Colombie, à la rencontre des démunis.

Les microbibliothèques permettent d’investir la culture urbaine en s’adaptant à la mobilité et aux nouveaux usages des citoyens. Ce sont également des dispositifs qui peuvent offrir des espaces de mixité sociale et d’échanges moins informels que les bibliothèques traditionnelles.

La ville qui lit

Le mardi 2 octobre dernier, le labo public du livre a rassemblé des habitués et des nouveaux venus autour des microbibliothèques. Il est agréable de constater que la lecture interpelle des passionnés provenant d’une grande variété de domaines: graphisme, design industriel, aménagement urbain, logiciel, histoire, changement organisationnel, histoire de l’art et médiation culturelle. À la suite d’une présentation de Marie Martel (voir son billet sur les micro bibliothèques), les citations d’exemples et commentaires n’ont pas tardé à fuser de part et d’autre de la grande table du EM Café.

Tactique, social, poétique,…

Initiées par des citoyens ou des réseaux de bibliothèques publiques, les microbibliothèques favorisent des découvertes inattendues, au hasard de nos déambulations urbaines. Dans la plus pure tradition du faites-le-vous-même, certaines sont sauvages -en plein terrain vague, sur un banc public, dans un abri de bus- sans médiation et avec une sélection de titres qui tient du hasard. D’autres ont pour objectif de créer des liens, de se rapprocher de clientèles qui sont exclues, mal desservies ou qui n’ont pas l’habitude de fréquenter des bibliothèques. Il y a même qui sont le fruit d’un exercice académique en design.

On peut se questionner sur les enjeux des projets de microbibliothèque qui ne sont pas toujours bien résolus comme le biais de la sélection d’ouvrages, les clientèles ciblées (lecteurs ou non-lecteurs) ou sur la déshumanisation de certains dispositifs (pas de médiation, pas de sièges), il n’empêche que peu de concepts d’aménagement urbain recèlent autant de potentiel d’engagement citoyen.

Si de tels projets présentent également des défis passionnants pour les professionnels du livre et de la médiation culturelle, ils interpellent directement les réseaux de bibliothèques publiques. Quels rôles peuvent jouer ces dernières auprès des citoyens mobiles, connectés et auto-organisés qui tentent de reconfigurer leur ville ?

Publicités

Cyberbliothécaire en liberté Analyste, Exploitation de contenu numérique Enjeux de l'information au sein des systèmes. Normalisation et interopérabilité des métadonnées.

Tagged with: , , , ,
Publié dans Laboratoire public du livre
One comment on “Labo public du livre: la lecture dans l’espace public
  1. […] Les microbibliothèques permettent d'investir la culture urbaine en s'adaptant à la mobilité et aux nouveaux usages des citoyens. Ce sont également des dispositifs qui peuvent offrir des espaces de …  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s